Essai photographique [Brouillon]

Essai photographique [Brouillon]

Juste une perspective de la ville où j’ai passé la plus part de mon temps, jusqu’à maintenant.   Le sujet est cet arbuste mort ; tantôt immergé dans cette retenue d’eau, tantôt au sec, sous le soleil aride de l’été provençal. Je trouve cette image assez belle, mal grès le temps il résiste, il laisse son emprunte sur ce monde, pourtant il est mort. A l’image de certains hommes qui veulent absolument laisser une trace de leur passage. Lui, reste…

Lire la suite Lire la suite

Pour commencer…

Pour commencer…

Je n’ai rien d’un grand écrivain. Mais il est si facile de s’égarer, on met un mot devant l’autre et sans y prendre gare des idées, des tableaux naissent. Qui suis-je ? Cette question trotte dans ma tête depuis que j’ai conscience d’exister et restera jusqu’à ma mort et qui sait peut être encore au-delà. La réponse, elle, varie au fil du temps, mais je tenais quand même à me présenter un peu, avant de vous emmener dans mon monde….

Lire la suite Lire la suite

Dure réalité ?

Dure réalité ?

Dure réalité ?   Comme par miracle, Le soleil s’est couché, Comme par miracle, Je vais me coucher, Comme par miracle, Je rêve, D’un monde en coton, Où tout est si doux, Même quand on tombe, Sur le menton, On sent la douceur du coton, Comme par miracle, Le soleil se lève, Comme par miracle, Ma mère me réveille, Je descends les escaliers, Encore mal réveillé, Je tombe sur le nez. Aie ! Ailurus

Carpe Diem

Carpe Diem

Carpe Diem   Rappelle-toi mon frère ! Toi qui est aujourd’hui, Entouré de ces fleurs si jolies. Souviens-toi ! Il y a encore quelques années, Nous étions en train de nous chamailler, Chacun défendant ses idées, Tels des forcenés. Souviens-toi ! Il y a encore quelques années, Nous étions en train de jouer, A des jeux sortis de nos esprits enfantins, Insouciant, innocent, dauphins, Nageant dans un océan de rêves. Souviens-toi ! De ces années passées, Sans l’avoir remarqué, Il…

Lire la suite Lire la suite

Amour mortelle

Amour mortelle

Amour mortelle   Un homme, Il garde son amour au fond de son cœur, Car il a sûrement beaucoup trop de pudeur, Il vie avec ce poids sur le cœur, Qu’il aimerait bien partager avec son âme sœur. Une femme, Elle garde son amour au fond de son cœur, Car elle a sûrement beaucoup trop de pudeur, Elle vie avec ce poids sur le cœur, Qu’elle aimerait bien partager avec son âme sœur. Mais un jour l’homme meurt, D’une maladie…

Lire la suite Lire la suite

Tu as entendu ?

Tu as entendu ?

Tu as entendu ?   Trop de bruit pour pas grand chose, Pas assez de bruit pour certaine chose, J’ai entendu des stars académiques, Crier pour la gloire, J’ai entendu des critiques, Bonnes ou mauvaises à voir, J’ai entendu PPDA, Nous parler de la dernière recette de chocolat, J’ai entendu des artistes chanter, Oui ! Oui ! Oui! Je veux du blé. Foutaise ! Malaise ! Je n’entends pas les enfants crier, Ceux qui sont forcés, exploités, Ceux qui se…

Lire la suite Lire la suite

Injustice

Injustice

Injustice   Il était jeune, Quand la mort le prit, Il était vieux, Mais la mort n’en avait pas envie, Il rêvait, vivait, chantait, Il souffrait, boitait, se souvenait, Il aimait la vie, Lui par contre n’en avait plus envie. Il voit ses descendants partir, Et donnerait tout pour ne pas la sentir ! L’injustice. Ailurus